Ville de Cernay
Ville de Cernay

Prévention des Risques

DDRM
DOSSIER DEPARTEMENTAL SUR LES RISQUES MAJEURS


DICRIM
DOCUMENT d'INFORMATION COMMUNALE SUR LES RISQUES MAJEURS

PREVENTION DES RISQUES

ZONE INONDABLE DE LA THUR

PPRT
PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES

INFORMATION PREVENTIVE SUR LES RISQUES MAJEURS

EXERCICE PPI BIMA 83

EXERCICE DUPONT DE NEMOURS

DOSSIER DÉPARTEMENTAL SUR LES RISQUES MAJEURS (DDRM)

Le DDRM (le Dossier Départemental sur les Risques Majeurs) est un document où le préfet consigne toutes les informations essentielles sur les risques naturels et technologiques majeurs au niveau de son département.


Un document synthétique et libre d'accès
Ce DDRM est librement consultable par toute personne à la préfecture et à la sous-préfecture.
Ce dossier est également mis en ligne sur Internet à partir du site de la préfecture, sans restriction de consultation.
Que contient-il ?
Le DDRM mentionne les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde et décrit les modes de mitigation qui peuvent être mis en oeuvre, vis à vis de l’intensité des aléas et de la vulnérabilité des enjeux, pour en atténuer les effets.
Objectif du DDRM
L’objectif de l’information préventive est de rendre le citoyen conscient des risques majeurs auxquels il peut être exposé. Informés sur les phénomènes, leurs conséquences et les mesures pour s’en protéger et en réduire les dommages en adoptant des comportements adaptés aux différentes situations.
La déclinaison communale :
Le DICRIM : Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs.
Ce document est établi pour la ville de Cernay et recense l’ensemble des risques majeurs sur le territoire de la commune. Son élaboration relève de la responsabilité du Maire de chaque commune.
Consulter : www.haut-rhin.pref.gouv.fr


LES PRINCIPAUX RISQUES RELEVÉS SUR LA COMMUNE DE CERNAY
La liste des risques auxquels la ville de CERNAY peut être exposée est la suivante :
 1. Technologique, industriel “ SEVESO ” des sites chimiques, DUPONT DE NEMOURS et BIMA 83,
 2. Transports de matières dangereuses par voie routière et voie ferrée,
 3. Risque sismique,
 4. Inondation,
 5. Rupture du barrage de Kruth-Wildenstein.

Le risque technologique chimique fait l’objet de la mise en place de plans d’urgence :
 • Par les industriels concernés : Plan d’Opération Interne ou POI,
 • Par la Préfecture : Plan Particulier d’Intervention ou PPI.
Une plaquette d’information “Maîtrise du Risque” fait l’objet d’une diffusion régulière dans vos boîtes aux lettres.


LA PROTECTION CIVILE LES CONSIGNES INDIVIDUELLES DE SECURITE
En cas de catastrophe naturelle ou technologique, et à partir du moment où le signal national est déclenché, chaque citoyen doit respecter des consignes générales et adapter son comportement en conséquence.
Cependant, si dans la majorité des cas ces consignes générales sont valables pour tout type de risque, certaines ne sont à adapter que dans des situations spécifiques.
Aussi, est-il donc nécessaire, en complément des consignes générales, de connaître également les consignes spécifiques à chaque risque.

AVANT
> prévoir les équipements minimum :
 • radio portable avec piles
 • lampe de poche
 • eau potable
 • papiers personnels
 • médicaments urgents
 • couvertures, vêtements de rechange
 • matériel de confinement
 • réserves de nourriture
> s’informer en mairie :
 • des risques encourus
 • des consignes de sauvegarde
 • des plans d’intervention
> organiser :
 • le groupe dont on est responsable
 • discuter en famille des mesures à prendre si une catastrophe survient (protection, évacuation, points de ralliement)
> simulations :
 • y participer ou les suivre, en tirer les enseignements

PENDANT
> évacuer ou se confiner en fonction de la nature du risque
> s’informer, écouter la radio
> informer le groupe dont on est responsable
> ne pas aller chercher les enfants à l’école

APRES
> s’informer : écouter la radio et respecter les consignes données par les autorités
> informer les autorités de tout danger observé
> apporter une première aide aux voisins, penser aux personnes âgées et handicapées
> se mettre à la disposition des secours
> évaluer les dégâts, les points dangereux


LES CONSIGNES GÉNÉRALES DE SECURITE
> s’abriter
> écouter la radio
   - France Bleu Alsace 102.6
   - Dreyeckland 104.6
   - Flor FM 98.6
   - ou regarder France 3 Alsace
> respecter les consignes
  - n'allez pas chercher vos enfants à l'école ; ils y sont en sécurité
  - respectez les consignes données par les autorités
  - ne téléphonez pas ; laissez les lignes libres pour les secours

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter la mairie

DOCUMENT d'INFORMATION COMMUNALE SUR LES RISQUES MAJEURS (DICRIM)

DOCUMENT d'INFORMATION COMMUNALE SUR LES RISQUES MAJEURS (DICRIM)

Ce livret a pour but de vous informer sur les risques majeurs présents sur notre commune et les conduites à tenir face à ces risques.

PREVENTION DES RISQUES

Consignes des risques industriels majeurs


Télécharger les Consignes SEVESO

ZONE INONDABLE DE LA THUR

Zone inondable de la Thur entre Vieux-Thann et Cernay

Zoom


PLAN DE PREVENTION DES RISQUES TECHNOLOGIQUES (PPRT)

La Ville de Cernay est concernée par 3 PPRT :

Du Pont de Nemours
BIMA
Albemarle PPC - Millennium Chemicals


Les plans de Prévention des Risques Technologiques générés par les sociétés BIMA 83 de Cernay et PPC et MILLENIUM de Thann ont été prescrits.

Les dossiers de concertation et les registres de recueil des observations sont mis à la disposition du public pendant les heures d’ouverture de la mairie au service urbanisme.
 
Les documents sont également consultables sur le site internet http://www.pprt-alsace.com

INFORMATION PREVENTIVE SUR LES RISQUES MAJEURS

Face aux risques recensés sur notre commune d’après le DDRM* et afin d’assurer à la population un maximum de sécurité, il est nécessaire de développer une information préventive.
Informée sur les phénomènes, leurs conséquences et les mesures pour s’en protéger et en réduire les dommages, elle sera ainsi moins vulnérable.
Aussi, ce compte-rendu du DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) élaboré par le Maire et également consultable en sa totalité en mairie, recense les mesures de sauvegarde répondant aux risques naturels et technologiques majeurs sur le territoire de la commune.
 
Notre commune est soumise à :
3 risques naturels:
- le risque sismique – zone 3 (sismicité modérée)
- le risque inondation (débordement/rupture de digue/remontée de nappe) / plan de prévention des risques inondation approuvé pour la vallée de la Thur
- le risque mouvement de terrain (effondrement/ cavités souterraines hors mines/phénomène de retrait-gonflement d’argile)
3 risques technologiques:
- le risque industriel
- le risque transport de matières dangereuses par route, voie ferrée et par canalisation de gaz et d’hydrocarbures
- le risque rupture de barrage (Kruth-Wildenstein)
 

QUE FAIRE EN CAS DE SEISME :

En situation normale, il est utile de repérer les points de coupure de gaz, de l’eau et de l’électricité dans son habitation, de fixer les appareils et les meubles lourds, de s’équiper d’une radio portable, d’une lampe de poche, d’une trousse de secours.
 
Que faire en cas de séisme ?
- à l’intérieur : se mettre à l’angle d’un mur, d’une colonne porteuse ou sous des meubles solides, s’éloigner des fenêtres.
- à l’extérieur : s’éloigner de ce qui peut s’effondrer (bâtiments, ponts, fils électriques) à défaut s’abriter sous un porche.
- En voiture : s’arrêter si possible à distance des constructions et de fils électriques et ne pas descendre avant la fin de la secousse.
Après la 1 secousse, se méfier des répliques :
- Ne pas prendre les ascenseurs pour quitter un immeuble.
- Vérifier l’eau, le gaz, l’électricité : en cas de fuite, ouvrir les fenêtres et les portes, quitter le bâtiment et prévenir les autorités.
- Prendre contact avec ses voisins qui peuvent avoir besoin d’aide.
 
Consignes générales :
 
- Respecter les consignes données par les autorités
- Ecouter la radio (France Bleu (102.6 MHz), Radio Dreyeckland (104.6 MHz), Radio Flor FM (98.6 Mhz))
- Ne pas téléphoner : laissez les lignes libres pour les secours.
- Ne pas fumer (risque d’explosion)
 
 
* DDRM (Dossier Départemental des Risques Majeurs) : document élaboré par le Préfet, destiné à l’information des maires et du grand public, ayant pour but de recenser, par commune, les risques majeurs (naturels et technologiques) connus.

QUE FAIRE EN CAS D’INONDATION:

Pendant la montée des eaux :
-s’informer par radio ou auprès de la mairie de la montée des eaux.
- boucher toutes les ouvertures basses de la maison.
- couper le gaz et l’électricité.
- monter à l’étage avec les documents utiles, de l’eau et de la nourriture.
- éviter de téléphoner, laisser les lignes libres pour les secours.
- respecter les consignes données par les autorités.
- éviter de circuler, ne pas chercher vos enfants, l’école s’en occupe.
- ne jamais s’engager sur une aire inondée à pied ou en voiture, les obstacles ne sont pas visibles (plaques d’égouts enlevés, lit de la rivière…).
- se tenir prêt à évacuer votre maison si nécessaire.
 
Après la crue :
- aérer et nettoyer les pièces, désinfecter si nécessaire à l’eau de javel.
- ne rétablir le courant électrique qui si l’installation est sèche.
- chauffer dès que possible.

QUE FAIRE EN CAS D’ACCIDENT INDUSTRIEL :

Avant :
- bien connaître le signal national d’alerte pour le reconnaître le jour de la crise
Pendant :
- se confiner (rejoignez un bâtiment proche, quittez votre véhicule, enfermez-vous dans un endroit clos)
- fermer tout (portes et fenêtres, arrêtez la ventilation, calfeutrez toutes les ouvertures
- écouter la radio, suivre les consignes des autorités
- ne pas chercher ses enfants à l’école ; ils y sont en sécurité
 

QUE FAIRE EN CAS D’INCIDENT DE TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES :

- si vous êtes témoin d’un accident, donnez l’alerte (( 18 : sapeurs-pompiers)- si un nuage toxique vient vers vous, fuyez si possible selon un axe perpendiculaire au vent
- si vous entendez la sirène, mettez-vous à l’abri dans un bâtiment, écoutez la radio qui diffusera des messages d’information et des consignes supplémentaires
- ne sortir qu’en fin d’alerte ou sur ordre d’évacuation donnée par le Préfet ou le Maire

QUE FAIRE EN CAS DE RUPTURE DE BARRAGE :

Avant :
- connaître les points hauts sur lesquels se réfugier
Pendant :
- évacuer et gagner le plus rapidement possible les points hauts les plus proches
- ne pas prendre l’ascenseur
- ne pas revenir sur ses pas
Après :
- aérer et désinfecter les pièces
- ne rétablir l’électricité que sur une installation sèche
- chauffer dès que possible

SYSTEME D’ALERTE DES POPULATIONS

EXERCICE BIMA 83

EXERCICE BIMA 83

Le Préfet du Haut-Rhin, en partenariat avec l’entreprise BIMA 83 à CERNAY, les Maires des communes de ASPACH-LE-BAS, ASPACH-LE-HAUT, BERRWILLER, CERNAY, REININGUE, RICHWILLER, SCHWEIGHOUSE-THANN, STAFFELFELDEN, STEINBACH, UFFHOLTZ, VIEUX-THANN, WATTWILLER, WITTELSHEIM, et le Directeur Départemental des Services d’Incendie et de Secours, organise un exercice de sécurité civile destiné à tester la mise en oeuvre et la coordination des moyens de secours en cas d’accident industriel à l’entreprise BIMA 83 située à CERNAY.
Cet exercice permettra de tester :
- le POI (Plan d’Opération Interne) de l’industriel et le PPI (Plan Particulier d’Intervention) en cours d’élaboration par les services de l’Etat, ainsi que leur articulation ;
- la capacité de réaction et d’intervention de l’industriel en liaison avec la mise en oeuvre des moyens du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) ;
- la mise en oeuvre des cellules communales de crise ;
- la mise en oeuvre des PPMS (Plans Particuliers de Mise en Sûreté) dans les établissements scolaires.

Cet exercice aura lieu le :
LUNDI 17 NOVEMBRE 2014

L’heure de déclenchement de l’exercice n’est pas communiquée afin de tester l’alerte des services en temps réel.
Il durera environ 3 à 5 heures.

Le scénario simulera un accident représentant un risque pour les populations sur une partie du périmètre PPI.

Dans le cadre de cet exercice, il est possible qu’en fonction du scénario certaines sirènes d’alerte des populations situées dans le périmètre soient déclenchées.

Dans ce cas, elles le seront à deux reprises :
- un signal de début d’alerte ;
- un signal de fin d’alerte.

Ne vous inquiétez pas si vous entendez les sirènes : il s’agit d’un exercice.

EXERCICE DUPONT DE NEMOURS

EXERCICE DUPONT DE NEMOURS

Le MARDI 20 JUIN 2017, un exercice de sécurité civile destiné à tester la mise en oeuvre et la coordination des moyens de secours en cas d’accident industriel sur le site Du Pont de Nemours à CERNAY sera organisé par le Préfet du Haut-Rhin, en partenariat avec l’entreprise Du Pont de Nemours à CERNAY, le Maire de CERNAY et le Directeur Départemental des Services d’Incendie et de Secours.
Le scénario simulera un accident représentant un risque pour les populations voisines dans le périmètre PPI.

Cet exercice durera 3 à 5 heures et permettra de tester :
- l’alerte des populations (par la sirène située sur le site Du Pont de Nemours Cernay).
- les plans d’intervention en cas d’accident industriel (le Plan d’Opération Interne de l’industriel et le Plan Particulier d’Intervention du Préfet en cours d’actualisation), ainsi que leur articulation ;
- la capacité de réaction et d’intervention de l’industriel en liaison avec la mise en oeuvre des moyens du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) ;
- la mise en oeuvre des différentes cellules de crise (exploitant, préfecture, mairie) et la coordination de l’action des différents intervenants (exploitant, services de l’Etat, SDIS, mairie).


Dans le cadre de cet exercice, la sirène d’alerte des populations de l’industriel sera déclenchée. Elle le sera à deux reprises :
- un signal de début d’alerte (dont l’heure ne sera pas communiquée afin de tester l’alerte des services) ;
- un signal de fin d’alerte.

Par ailleurs, des moyens de secours, en particulier des véhicules des sapeurs pompiers, seront déployés sur le site Du Pont de Nemours de CERNAY et à proximité (Zone industrielle Est de Cernay).

Ne tentez pas de vous approcher de l’entreprise pour observer les opérations, vous risqueriez d’entraver leur bon déroulement.